Smiley face

Un jour de bon matin

Un jour de bon matin j’ai tiré une balle, elle est partie pour toujours. Sept heures, le bras tendu, le flingue dans la main et l’autre poing serré. Mes yeux grands ouverts.

tireur

Un jour de bon matin j’ai tiré sur une bouteille. Les jours passés je récupérais les canettes de bière vides que buvait mon père. C’est lui qui me l’avait offert pour mon septième anniversaire : un uzi en plastique. En plastique ! J’en n’ai rien à foutre moi de ce jouet, je ne peux même pas écraser une mouche avec ce truc. Je sais où il les cache, c’est une vraie armurerie dans l’armoire du garage : fal, glock, uzi, m16… et ils ne sont pas en plastique.
La bouteille a explosé, il y avait du verre partout et j’en ai même reçu un morceau dans la jambe. Mais ça ne m’a pas fait mal, je saigne mais je m’en fous je n’ai pas mal. J’en n’ai pas raté une : une balle une canette et les bouts de verre s’entassent au fond du jardin.

bouteille

Un jour de bon matin j’ai tiré sur le coq. Il a crié comme une fille, il ne pouvait plus bouger, je l’ai eu au bon endroit sans doute. Les plumes volaient, ses cris s’évaporaient, mais c’était trop rapide, alors j’ai rechargé le fusil et je l’ai plombé une seconde fois. Moi aussi je peux bien en profiter.
Cinq cartouches pour qu’il la ferme, peut-être moins je ne sais pas, mais en tout cas il m’a fallu cinq cartouches pour que ça m’amuse assez.
Ça ne me fait rien, c’est vrai c’est juste un coq je ne vois pas pourquoi je ressentirais quelque chose. Même si son sang gicle un peu partout, c’est dégueulasse c’est sûr, mais c’est juste un coq. Je veux dire on ne va pas pleurer pour ça.

coq

Un jour de bon matin j’ai tiré sur une fille. Elle a crié comme le coq, mais c’était quand même pire, c’était comme si ses hurlements me piquaient les oreilles. Alors j’en ai tiré une deuxième dans ses oreilles à elle, mais rien à faire ça piquait toujours les miennes. A croire que c’est sa bouche que j’aurais dû plomber. Mais je ne peux plus mes mains tremblent, l’arme est lourde, et même mes yeux se mouillent. Au début c’était normal, enfin je veux dire ça me faisait rien, puis ces oreilles qui me piquent jusqu’à faire pleurer mes yeux, et ces yeux qui coulent jusqu’à faire trembler mes mains.
Je me dis juste qu’une fille ce n’est pas vraiment comme une bouteille, ça ne crie pas vraiment comme un coq.

fille

Un jour de bon matin elle s’était moquée de moi. Peu importe pour quelle raison ça ne vous regarde pas, et puis vous vous moqueriez aussi. Elle se foutait de ma gueule et ça faisait plus mal qu’une balle, et moi je ne supportais pas, elle devait avoir mal aussi et puis c’est tout.
Un jour de bon matin j’ai tiré une balle sur cette fille, c’était la même balle que sur ce coq, la même que sur ces bouteilles.
Un jour de bon matin j’ai juste tiré une balle, elle est partie loin, trop loin, et je ne sais pas si elle s’arrêtera, j’ai seulement huit ans, on a encore du chemin à faire.

balle

Inspiration